Choisir son type de poêle

Entre les différents types de combustibles (bois, gaz, électricité, etc.), les caractéristiques de fonctionnement (convection, accumulation) et les matériaux disponibles, il n’est pas forcément facile de s’y retrouver dans l’univers des poêles ! Ooreka vous aide à choisir le modèle qui vous convient.

Sommaire

Selon le combustible utilisé par le poêle, son rendement et ses performances ne seront pas les mêmes, tout comme ses contraintes d’utilisation. Alors quelle énergie choisir ? Explications.

Lire l'article

Le poêle à bois

Capable de constituer un mode de chauffage à part entière grâce à ses excellentes performances et son système de double combustion, le poêle à bois est aussi économique et esthétique. Mais il nécessite un approvisionnement régulier en bûches (un peu moins pour les poêles à granulés), ainsi qu’un espace de stockage dédié au combustible. Dernière limite à prendre en compte : la nécessité de le raccorder à un conduit d’évacuation des fumées.

Lire l'article

Lire l'article

Poêle à bois à convection ou à accumulation ?

Avec le poêle à convection, ou poêle à air chaud, l'air gagne rapidement en température, mais la chaleur a tendance à stagner au plafond. Avec le poêle à accumulation, ou poêle de masse, la chaleur s’accumule dans la masse du poêle pour être ensuite diffusée dans la pièce pendant 12 à 24 heures selon les modèles. Entre convection et accumulation, que choisir ?

Lire l'article

Lire l'article

Poêle à double combustion

À double combustion, le poêle est équipé de deux chambres de combustion distinctes. Le rendement du poêle est ainsi nettement accru. De plus, la double combustion limite les émissions de polluants

Poêle à double combustion

Poêles à bûches ou à pellets

Vous hésitez entre poêle à bûches et poêle à pellets, ou bien encore pour un poêle mixte ? Si leur combustible et leur fonctionnement diffèrent, leur autonomie comme leurs contraintes aussi. Ooreka vous dit tout pour vous permettre de faire votre choix.

Lire l'article

Lire l'article

Lire l'article

Lire l'article

Taille des poêles à bois

Il vous faudra adapter la taille et la puissance de votre poêle à bois au volume à chauffer, au nombre de personnes vivant dans le foyer, à l’isolation, à la situation géographique de votre habitation, etc. Découvrez les différents modèles : petit foyer ou grand foyer, panoramique, double face

Le poêle à gaz

Le poêle à gaz est alimenté par une bouteille de propane. Il monte rapidement en température pour diffuser une agréable chaleur. Mais s’il n’y a nul besoin d’un espace de stockage pour le combustible, ni de manutention, il n’offre pas le charme et l’odeur du feu de bois et est généralement de faible puissance. Rappelons également qu’une grande majorité de ces appareils doivent être raccordés à un conduit d’évacuation.

Lire l'article

Le poêle à fioul

Le poêle à fioul, ou poêle à mazout, diffuse une chaleur agréable avec une montée rapide en température. Il se décline en deux types : à flamme jaune, la combustion n’est que partielle et le poêle nécessite un entretien régulier, à flamme bleue, la combustion est plus complète pour un rendement supérieur, mais le poêle se révèle plus cher à l’achat. Tous deux nécessitent un raccordement à un conduit d’évacuation et l’odeur du fioul, énergie fossile non renouvelable, peut être désagréable.

Lire l'article

Le poêle à l’éthanol

Le poêle à l’éthanol, ou bioéthanol, utilise un combustible fabriqué à partir de betteraves ou de céréales distillées. Fixe ou mobile, il n’a pas besoin d’être raccordé à un conduit d’évacuation. Esthétique et facile à entretenir, il permet de garder le plaisir du feu grâce à ses flammes. Mais la chaleur ainsi produite reste faible, et le rendement de l’appareil aussi.

Lire l'article

Le poêle électrique

Si cet appareil fonctionne un peu comme un radiateur électrique, il imite l’esthétique d’un poêle à bois et se décline en une grande variété de styles. Il ne nécessite aucun conduit d’évacuation, ni de stockage de combustible puisqu’il suffit de le brancher sur une prise. Compact, fixe ou mobile, simple à installer et sans entretien, le poêle électrique est bon marché. Il n’offre cependant qu’une puissance limitée.

Lire l'article

Autres types de poêles

Il existe d’autres types de poêles.

  • Le poêle bouilleur, ou poêle chaudière par exemple, se raccorde à votre circuit de chauffage pour alimenter vos radiateurs en eau chaude. Il peut même produire votre eau chaude sanitaire.
  • Le poêle scandinave, sous différentes formes, fait office d’appareil de chauffage à part entière.
  • Le poêle à charbon, acceptant généralement aussi le bois, offre un excellent rendement, mais reste polluant.
  • Le poêle à pétrole chauffe rapidement, mais dégage une odeur marquée au démarrage et à l’extinction.

Les matériaux des poêles

Les poêles peuvent être faits en différents matériaux.

  • En fonte, un poêle se fait remarquer par sa solidité et sa capacité à emmagasiner la chaleur pour la restituer ensuite, mais aussi par son poids important.
  • En acier, il est plus léger et monte plus rapidement en chaleur, mais sans l’emmagasiner.
  • En pierre ollaire ou en céramique, le poêle, également appelé poêle de masse, possède une très forte inertie qui permet de restituer la chaleur sur plus de 12 heures.
  • En faïence, comme en brique réfractaire ou en terre cuite, il offre également une excellente inertie et présente souvent un aspect rustique.

Poêles et cheminées

Poêles et cheminées : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de poêles
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide