/ /
/

Poêle à bois double combustion

Poêle à bois double combustion

Écrit par les experts Ooreka

Double combustion, postcombustion, recyclage des gaz ou turbo, toutes ces appellations qualifient une même évolution du poêle à bûches.

L’objectif est d’améliorer la combustion pour maîtriser la consommation de bois et réduire les émissions polluantes dans l’atmosphère. Le point dans notre article.

Poêle à bois double combustion : combustion du bois

Il n’est pas naturel d’admettre que pour tirer le maximum d’un poêle à bois, il soit indispensable de maîtriser le principe de combustion du gaz.

L’analyse schématique de la combustion du bois explique le phénomène :

  • dès 100°C, déshydratation du bois ;
  • entre 100 et 250°C, la température enclenche une série de réactions chimiques (pyrolyse lente), pendant laquelle le bois se décompose en substances nouvelles inflammables ;
  • mis en présence de dioxygène (air comburant) et d’énergie (allume-feu), les gaz s’enflamment dès 300°C ;
  • sous l’effet de cette nouvelle augmentation de température et jusqu’à environ 600°C, de nouveaux corps inflammables apparaissent ;
  • à la fin du processus de décomposition chimique par pyrolyse, la flamme s’éteint, faute de gaz ou parce qu’ils n’ont pas atteint leur température de combustion ;

Bon à savoir : la mise à feu des derniers éléments volatils, nécessite une température, d’au moins 550°C. La flamme éteinte, le carbone continue à brûler sans flamme (800°C en surface). En fin de combustion, il ne reste que des cendres (environ 1 % de la masse de bois).

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Fonctionnement du poêle à bois double combustion

Dès lors, on comprend bien que pour récupérer au mieux l’énergie produite par un poêle à bois, il est indispensable de brûler tous les gaz générés par la pyrolyse.

Cela permet, entre autres :

  • de réduire les rejets inutiles et polluants pour l’atmosphère par transfert de calories et dispersion de particules et de gaz (oxydes d’azotes, monoxyde de carbone, goudrons, huiles, composés organiques volatils...) ;
  • de valoriser près de 3/4 de la masse de bois combustible, transformés en gaz et en vapeur d’eau par la pyrolyse (ou thermolyse) ;
  • de réduire de façon drastique, l’encrassement des générateurs et de leurs conduits d’évacuation, par condensation des suies et goudrons ;
  • de ne rien perdre de la chaleur visuelle du feu, en supprimant le noircissent des vitres ;

Bon à savoir : la double combustion est une des techniques susceptibles d’éviter ce déficit de confort doublé d'un grand gâchis économique et écologique. Elle permet d’approcher les 90 % de rendement sur PCI.

Poêle à bois : principe de double combustion

Le poêle à double combustion fonctionne en circuit fermé et comporte généralement deux foyers, contrairement au poêle "turbo", variante du système à chambre de combustion unique.

Foyer primaire, le classique

C’est le foyer traditionnel commun à tous les poêles à bois. L’air comburant frais est directement injecté sur les braises à travers la grille à cendres (air primaire).

À ce stade, selon la température du foyer :

  • seulement 20 à 50 % du pouvoir calorifique global du bois sont utilisés ;
  • la totalité de l’oxygène primaire est consommé ;
  • une grande partie des gaz de thermolyse restent imbrûlés ;

Foyer secondaire, pour produire des calories supplémentaires plus propres

Une seconde chambre de combustion est placée, au-dessus du foyer principal, sur le trajet des fumées chargées en gaz volatils.

Ils requièrent 3 conditions préalables pour s’enflammer :

  • nouvel apport d’oxygène (air secondaire), injecté à la base du foyer secondaire ;
  • conserver aux gaz, une température proche de 600°C. Pour cela, l’air secondaire est réchauffé et le feu primaire doit rester vif ;
  • ralentir le débit des fumées, afin de ménager le temps de combustion. Le plus souvent, des chicanes sont interposées, avant évacuation. Bonus, ces chicanes augmentent la surface d’échange thermique et réduisent la température des rejets ;

Bon à savoir : tous les types de chauffage au bois à foyers enfermés (poêles à inertie et à accumulation, cheminées autonomes à poser, inserts, poêles à pellets, etc.) peuvent bénéficier de cette évolution majeure, mais elle doit être prévue dès la conception du poêle.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Poêle à bois double combustion : quel prix ?

La plupart des poêles à bois modernes disposent de la double combustion (DC). Les prix varient en fonction de la puissance, des matériaux de fabrication, du système de diffusion de la chaleur, du dispositif de régulation, de la marque et du distributeur.

  • Poêle DC, à bûches, en acier, 10 kW : entre 500 et 1 500 € TTC.
  • Poêle DC, à bûches, en fonte, 10kW : entre 1 000 et 3 000 € TTC.
  • Poêle DC à bûches, à inertie, 10 kW : entre 2 000 et 4 000 € TTC
  • Poêle DC, à granulés, à puissance modulable : entre 1 200 et 4 500 € TTC.

Bon à savoir : boosté par la seconde combustion, le rendement est suffisant pour ouvrir droit (sous conditions) au crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30 %, au prêts à taux zéro (PTZ), aux éco subventions de l’ANAH, aux aides des régions et des collectivités locales.

Pour aller plus loin :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jackÿ rbt

retraité technicien de l'aéronautique | "banzaï"

Expert

franck bouffigny

electricité bätiment accessibilité | techniques electriques avranches / handibat

Expert

pascal bruel

vos diagnostics immobiliers sur le 85 et 44 | bruel diags

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.