Sommaire

Le poêle à bois suspendu est un appareil de chauffage dont la particularité est de ne pas reposer au sol sur des pieds, mais d’être accroché au plafond, en suspension sur son tuyau d’évacuation des fumées. Cette formule comporte de nombreux avantages, sans que cela nuise pour autant à ses performances de chauffe, aux économies d’énergie, ou aux avancées en matière d’écologie. On vous dit tout.

Poêle à bois suspendu : ses caractéristiques

On trouve dans le commerce une multitude de modèles de poêles à bois suspendus. Ils sont le plus souvent d’aspect très moderne, voire futuriste. On peut les installer là où l'on veut, dans un endroit quelconque de la pièce, le long d’un mur ou dans un angle.

Combustibles utilisés

Ces poêles utilisent essentiellement 2 types de combustibles :

  • Des bûches de bois sec (< 20 % d’humidité), qui ont jusqu’à 50 cm de longueur.
  • Des pellets, dont les poêles éponymes, prévus pour fonctionner sans rechargement pendant de longues périodes, sont équipés de thermostats d’ambiance à programmateur. Ils conviennent pour le chauffage principal des bâtiments bien isolés.

Les poêles suspendus peuvent bénéficier des dernières options en matière de combustion :

  • Un rendement compris entre 70 et 90 %, ce qui leur ouvre le droit au label « flamme verte » et au crédit d’impôt.
  • Un foyer étanche et l'air comburant directement puisé à l’extérieur, sans mélange avec l’air ambiant. Ils sont donc compatibles avec la RT 2012.
  • Une entrée d’air secondaire, pour alimenter une post-combustion (turbo ou double combustion). Ce système, particulièrement sécurisant en raison des fumées à basse température en traversée de plafond et peu générateur de condensation comporte les avantages suivants :
    • Il améliore le rendement.
    • Il économise le combustible.
    • Il réduit les émissions polluantes.
    • Il limite la production de cendres.
    • Il diminue l’encrassement du foyer et des cheminées.

 

Atouts des poêles à bois suspendus

Les poêles à bois suspendus offrent une nouvelle façon de se chauffer au bois :

  • Leur position centrale dans la pièce garantit une bonne répartition de la chaleur dans toute la pièce.
  • Leur design résolument contemporain participe activement à la décoration d'un intérieur.
  • Ils peuvent avoir un vitrage partiel ou panoramique (avec une visibilité du feu jusqu’à 360°).
  • Le pivotement du foyer permet, en utilisation « cheminée ouverte », d’orienter la porte et la chaleur des flammes vers les occupants.
  • Il n'y a pas d’empreinte au sol, mais un passage libre d’environ 50 cm de hauteur, permettant de passer le balai, l’aspirateur ou le robot.

Poêle bois suspendu : son poids, seul inconvénient majeur

Devant être supporté en totalité par la charpente ou par la dalle de plafond, l’ensemble foyer/fumisterie devra fatalement être limité en poids. D'où certaines conséquences :

  • Cette contrainte, sans importance pour l’émission directe de chaleur (par rayonnement ou par convection), interdit radicalement les dispositifs accumulateurs de chaleur. En effet, les performances de ces systèmes à restitution douce et lente de calories sont directement proportionnelles à la masse de l’accumulateur (quelquefois plusieurs tonnes).
  • Toujours pour des raisons de poids, il est impératif de s’assurer que la structure du support est suffisamment résistante pour supporter le surpoids sans limites de temps (entre 90 et 150 kg en ordre de marche).
  • Pour les grandes hauteurs sous plafond, il pourra être utile de prévoir un dispositif pour limiter les mouvements pendulaires.

Prix des poêles à bois suspendus

Le prix des poêles à bois est parfois élevé, mais il est vite rentabilisé ! Il varie selon le combustible, le mode de combustion, la puissance, les options, la marque et le distributeur. Comptez entre 2 500 et 7 000 € TTC, fournitures et installation comprises.

L’investissement peut, sous certaines conditions, être sensiblement allégé par les aides de l’État (crédit d’impôt de 30 %, TVA réduite à 5,5 %, Prêt à Taux Zéro…), et des différentes collectivités locales. Certaines agences, comme l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) attribuent des subventions à la rénovation et certains distributeurs de combustibles accordent quelques fois des primes.

Pour en savoir plus :

Poêles et cheminées

Poêles et cheminées : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de poêles
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Avant de se lancer

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider