Sommaire

Utilisée seule ou associée avec de la fonte, la pierre ollaire confère au poêle à bois de remarquables performances thermiques, mais aussi une esthétique et un toucher incomparable.

Qu'est-ce que la pierre ollaire ?

Également appelée stéatite, la pierre ollaire est une roche rare composée de nombreux minéraux, dont le talc qui lui confère son toucher savonneux. Riche en magnésite, qui contient du métal, la pierre ollaire possède une capacité calorifique élevée et une excellente résistance au feu qui permet de brûler le bois à des températures élevées.

Poêle en pierre ollaire : avantages et inconvénients

Le poêle en pierre ollaire, aussi appelé poêle à accumulation lorsqu'il est uniquement constitué de ce matériau, emmagasine la chaleur pendant la période de combustion, pour la restituer longtemps après son extinction. Selon les fabricants, 3 à 4 heures de combustion permettent ainsi de chauffer uniquement par rayonnement durant les 12 à 36 heures suivantes, selon la taille du poêle et le volume de la pièce à chauffer. La chaleur diffusée par le poêle en pierre ollaire est également douce et uniforme.

Le principal inconvénient reste son poids, qui dépasse souvent 200 kg et peut le rendre difficile, voire impossible à installer en étage. La montée en température du poêle en pierre ollaire est également plus longue qu'avec un poêle en acier.

Bien choisir son poêle en pierre ollaire

Il est important de respecter un certain nombre de critères lors de l'achat de votre poêle en pierre ollaire.

Avec ou sans structure en fonte

Certains modèles de poêle sont entièrement constitués de pierre ollaire, tandis que d'autres ont une structure en fonte et s'habillent de stéatite. Si la fonte se prête à des poêles robustes, légers, à l'esthétique plus travaillée et moderne, sachez que la combinaison des deux matériaux n'offre pas les mêmes performances en termes d'accumulation.

Les performances du poêle en pierre ollaire

La puissance de votre poêle en pierre ollaire doit être adaptée à la superficie à chauffer. La puissance conseillée est généralement de 1 kW pour 10 m² à chauffer, à adapter en fonction du degré d'isolation de la maison et de votre situation géographique.

Pour accroître ses performances, le poêle en pierre ollaire peut être à double combustion (ou postcombustion). Au foyer principal qui brûle le combustible, il ajoute alors un foyer secondaire qui brûle les résidus contenus dans la fumée pour les transformer en énergie. Avec les modèles turbo, le poêle en pierre ollaire bénéficie d'une deuxième entrée d'air, mais pas de foyer secondaire. Il est plus performant qu'un poêle classique, mais moins qu'un poêle à double combustion. Il consomme également plus de combustibles.

La taille du foyer du poêle en pierre ollaire

De la taille du foyer du poêle en pierre ollaire dépend celle des bûches (et donc leur prix, qui augmente plus celle-ci diminue). Elle influe également sur l'autonomie du poêle. Attention cependant, un foyer surdimensionné entraîne une mauvaise combustion et génère encrassement et pollution, tandis qu'à l'inverse un foyer sous-dimensionné surchauffe, consomme plus et finit par s'abîmer.

Installation du poêle en pierre ollaire

L’installation d'un poêle en pierre ollaire nécessite d'abord de prendre ne compte son poids. Autre impératif commun à tout appareil de chauffage au bois, le conduit de fumées. Si celui-ci est déjà existant, faites vérifier par professionnel qu’il est conforme aux normes et ne nécessite pas de travaux de réhabilitation. S'il doit être créé, le coût sera à prendre en compte, mais vous aurez le loisir de choisir son emplacement. Il devra par contre impérativement être positionné à distance de tout élément combustible et ne servir à un aucun autre appareil.

Poêle en pierre ollaire : prix et points de vente

Vous trouverez un poêle en pierre ollaire dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées et sur Internet. Le prix d'un poêle en pierre ollaire varie en fonction de son système de combustion, de sa structure, de sa puissance et du fabricant. Comptez à partir de 400 € pour un modèle avec structure en fonte, et plus de 2 000  pour un modèle entièrement en pierre ollaire. Son installation par un professionnel vous coûtera entre 500 et 1 000 € en moyenne.

Un poêle en pierre ollaire installé par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l'environnement) ouvre droit, sous certaines conditions, au crédit d'impôt pour la transition énergétique CITE (30 % du montant du poêle, avec prise en compte du coût de la pose pour les ménages ayant des ressources inférieures aux plafonds de ressources de l'ANAH), au prêt à taux zéro (PTZ), aux éco-subventions de l'ANAH (Agence nationale de l'habitat), ainsi qu'aux aides des régions et des collectivités locales.

Le poêle doit répondre aux critères techniques suivants :

  • rendement énergétique supérieur ou égal à 70 % ;
  • concentration en monoxyde de carbone inférieure ou égale à 0,3 % ;
  • indice de performance environnementale inférieur ou égal à 1 ;
  • émissions de particules inférieures ou égales à 90 mg/Nm3.
Lire l'article Ooreka
Poêles et cheminées

Poêles et cheminées : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de poêles
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide