Sommaire

Le feu continu, parfois appelé « mode nuit », est une option présente sur certains poêles, foyers fermés et inserts à bûches. Le principe est de réduire l'apport d'air afin d'obtenir une combustion lente qui permet de faire durer les braises pendant 8 à 9 heures. Pratique pour continuer à bénéficier de la chaleur du feu la nuit, ce mode de fonctionnement est pourtant de moins en moins utilisé avec des appareils de chauffage à bûches, car ses inconvénients sont nombreux et son utilisation n'est pas sans danger.

Feu continu : principe

En premier lieu, il convient de vous assurer que votre appareil de chauffage à bois est spécifiquement conçu pour fonctionner en mode feu continu, ce qui n'est pas le cas de tous. Lisez ensuite soigneusement la notice du fabricant, qui fixe ses règles d'utilisation.

Le foyer de votre poêle, cheminée ou insert doit également être suffisamment grand pour y loger un maximum de bûches. Une fois qu'il sera chargé, vous pourrez actionner le mode feu continu qui obturera les arrivées d'air. Sans cet apport d'air, la combustion sera ralentie et s'étirera sur plusieurs heures.

Feu continu : un avantage, beaucoup d'inconvénients

Danger et pollution...

Le principal avantage recherché est de pouvoir allumer un feu le soir et de continuer à profiter de sa chaleur la nuit, sans avoir besoin de le réalimenter en bûches. Mais si cette combustion lente est obtenue en obturant volontairement les arrivées d'air, cette même opération est habituellement fortement déconseillée par les fabricants. Et pour cause, puisque sans cet apport d'air, le feu est privé de son principal carburant, l'oxygène.

Résultat, les bûches charbonnent, produisant une épaisse fumée chargée en dioxyde de carbone, en goudron et en suie. Avec à la clé un risque d'incendie et d'intoxication à un gaz dangereux, voire mortel. Mais aussi une pollution environnementale, un encrassement du foyer, du conduit et des vitres de l'insert et du poêle. Car même l'option « vitre propre » ne peut fonctionner en mode feu continu, puisqu'elle est justement conditionnée par la circulation de l'air le long de la vitre, canalisé par le cadre de la porte, et qui repousse ainsi les fumées.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Pour un résultat médiocre

Autre inconvénient, le feu continu et la combustion lente qu'il engendre ne fournissent qu'une faible chaleur. Si vous avez besoin de faire fonctionner votre appareil de chauffage au bois en continu, mieux vaut donc opter pour un poêle à granulés (ou pellets) dont l'autonomie peut atteindre plusieurs jours, en fonction de la taille de son réservoir.

Où trouver des appareils de chauffage à feu continu ?

Vous trouverez des poêles, inserts et foyers fermés avec option feu continu dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées et sur Internet.

Le label Flamme verte garantira que votre appareil de chauffage à bûches ou à granulés répond aux exigences environnementales et énergétiques nécessaires pour bénéficier du crédit d'impôt.

L'installation d'un poêle, insert ou foyer fermé, avec ou sans option feu continu, ouvre en effet droit, sous conditions, au crédit d'impôt pour la transition énergétique CITE (montant défini selon un forfait par type d'équipements sans pouvoir dépasser 75 % des dépenses effectuées en 2020), à MaPrimeRénov' qui remplace progressivement le CITE (applicable en 2020 pour les ménages les plus modestes et étendue à tous les ménages, à l'exception des plus aisés, en 2021), au prêt à taux zéro (PTZ), aux éco-subventions de l'ANAH (Agence nationale de l'habitat), ainsi qu'aux aides des régions et des collectivités locales.

Poêles et cheminées

Poêles et cheminées : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de poêles
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Installation et utilisation

Sommaire