Sommaire

Le poêle à gaz allie la performance et l'aspect pratique du chauffage au gaz : inutile de le recharger comme un poêle à bois. En revanche, il ne possède aucun des charmes du feu de bois. La combustion de gaz se fait par l’intermédiaire d’un brûleur, le poêle diffuse ensuite la chaleur dans la pièce.

Avantages des poêles à gaz

Le poêle à gaz ne manque pas d’atouts :

  • Performance : il assure une chaleur diffuse et agréable.
  • Praticité : pas besoin de le recharger en bûche.
    • L'apport en gaz se fait par des bouteilles de butane, de 6 ou 13 kg.
    • Il suffit de changer la bouteille lorsqu'elle est vide.
  • Pas besoin de prévoir un espace de stockage.
  • Décoratif : les poêles à gaz tendent à ressembler de plus en plus aux poêles à bois, avec une flamme semblable visuellement à celle d’une cheminée.

Le point délicat du poêle à gaz : la sécurité

Étant donné la nature du combustible, le poêle à gaz est soumis à certaines règles de sécurité (norme EN 449) pour couvrir les risques d'intoxication et d'explosion, liés aux échappements de gaz :

  • La pose d’un détecteur de monoxyde de carbone (gaz toxique issu de la combustion) est fortement conseillée.
  • Certains appareils disposent d'un système d'arrêt par thermocouple qui coupe automatiquement l'arrivée de gaz sitôt la flamme éteinte.
  • Une bonne aération de la pièce est primordiale.

Différents types de poêles à gaz

Avec ou sans conduit d'évacuation ?

La plupart des modèles doivent être raccordés à un conduit d'évacuation de fumée. Pour autant, les appareils mobiles ne le sont pas : veillez dans ce cas à bien aérer la pièce.

Infrableu, infrarouge ou à catalyse ?

On distingue trois familles de poêles à gaz :

  • Les poêles à gaz à infrableu, le modèle standard :
    • sa flamme est bleue ;
    • chauffe rapidement et agréablement ;
    • idéal pour l'intérieur en chauffage d’appoint.
  • Les poêles à gaz à infrarouge, les plus performants :
    • La diffusion de la chaleur s’effectue par l’intermédiaire de briques réfractaires. La chaleur est gardée plus longtemps et diffusée progressivement.
    • Possèdent l’avantage de ne pas dessécher l'air ambiant.
    • Certains modèles disposent d'un réflecteur parabolique qui améliore le rayonnement.
  • Les poêles à catalyse, modernes, économiques mais moins puissants :
    • Plus sûrs que les autres appareils car ils ne dégagent pas d'oxyde de carbone, et moins de gaz toxiques.
    • Chauffent sans flamme, par rayonnement via un panneau en fibre de céramique.
    • Consomment moins d'énergie car fonctionnent à basse température.
    • Mais sont moins puissants, conviennent donc à de petites pièces (< 25 m²). Ils disposent d'une autonomie pouvant atteindre 120 h.

 

Prix du poêle à gaz

Le coût à l'achat d’un poêle à gaz se situe entre 100 et 500 €. Il faut aussi prendre en compte le prix du gaz lui-même :

  • La bouteille de 13 kg de propane coûte en moyenne 25 €, la bouteille de 6 kg 13,5 €.
  • Il faut ajouter à cela une consigne de 10 ou 20 €.
  • Prix au kWh = 0,14 €.
Lire l'article Ooreka
Poêles et cheminées

Poêles et cheminées : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de poêles
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide